Peinture en intérieur : les différentes étapes

Mar 7, 2021 Intérieur

Pour relooker son intérieur, une simple peinture peut suffire. Avec cette alternative, il n’est pas souvent nécessaire d’entamer de grands travaux de rénovation. Pour la réussite de votre projet, il est toujours important de savoir s’y prendre. À défaut de temps, vous pouvez aussi recourir à un professionnel. Avoir recours à un peintre ou non est un choix. En effet, on peut repeindre soi-même ses murs, à condition de ne pas négliger quelques aspects techniques. Besoin de peindre des murs nouvellement construits ou souhaitez-vous entreprendre des travaux de rénovation par la mise en peinture ? Ce billet vous dit tout sur les étapes essentielles à la mise en peinture des murs intérieurs.

Les différentes étapes de la peinture intérieure

La peinture intérieure propose une grande palette  de couleurs et de motif, pour des effets et des finitions presque illimités. Avec la qualité adéquate et une technique d’application bien maîtrisée, la peinture permet de protéger les murs et tous autres supports qui la recevront. Avant la mise en peinture, il est par conséquent indispensable de tenir compte de nombreux paramètres tels que la nature du support (bois, plâtre, métal). Si c’est la première fois que vous allez peindre une surface, il faut aussi savoir si le mur a déjà été repeint. Il faut aussi voir l’état de la surface au cas où elle nécessite un traitement au préalable et enfin, connaître l’utilisation destinée à la pièce à peindre et les effets recherchés. Bref, il faut bien identifier vos besoins avant toute chose, sinon les dégâts peuvent être désastreux. Pour que les travaux se passent sans embuches, vous pouvez vous fier à ces conseils et découvrir les étapes à suivre pour une rénovation réussie.

Choisir son type de peinture

Les murs extérieurs et intérieurs ne seront pas peints avec les mêmes types de peinture. Pour peindre vos murs internes,  vous avez le choix entre :

  • Les peintures à l’eau : elles sont plus faciles à appliquer et plutôt utilisées pour une première mise en peinture. La peinture à l’eau convient aussi à une application sur des supports secs (plâtre, bois).
  • Les peintures à l’huile : elles demandent plus de technicité et sont largement utilisées lorsqu’on recherche un rendu sans défaut. La peinture à l’huile offre une résistance exceptionnelle à la saleté et aux petits impacts. Elles conviennent aussi sur des surfaces déjà peintes.
  • Les peintures isolantes : ce sont des peintures à base d’eau ayant des propriétés isolantes et réfléchissantes. Ce type de peinture est devenu une référence pour les constructions modernes.

Disposer des matériels nécessaires pour peindre ses murs

S’il s’agit de murs neufs ou qui ne nécessitent pas d’entretiens, il faut de suite préparer son matériel après avoir choisi son type de peinture et la couleur de la pièce à peindre. À cette étape, la première chose à faire est de préparer son chantier, c’est-à-dire regrouper les meubles au centre de la pièce s’il s’agit de pièce habitée et meublée. N’oubliez pas de les protéger des éclaboussures de peinture en les couvrant de bâches. Recouvrez également le sol avec du plastique. Pour tenir ce dernier en place, fixez la plastique avec des adhésifs spécial peinture. Cela vous permet de protéger efficacement votre carrelage, votre moquette ou votre parquet. Protégez aussi  les poignées de porte, les interrupteurs et les prises.

Peinture en intérieur : les différentes étapes

Dans le cas de murs avec quelques défauts, il faut commencer par évaluer l’état d’usure des surfaces afin de savoir s’il faut d’abord procéder à un entretien ou non. Une réparation est par exemple incontournable en cas d’irrégularités, de fissures ou de petits trous dans le mur. Il faut aussi organiser le chantier en fonction de la météo. En effet, en cas d’humidité élevé, il se peut que la peinture prenne du temps pour sécher. Dans le cas contraire, s’il fait trop chaud, la peinture aura tendance à se dessécher trop rapidement laissant des traces de raccord. C’est là toute l’importance de connaître au préalable le temps qu’il fera avant de peindre ses murs. Toutefois, le climat n’est pas forcément décisif de par le fait que les logements sont souvent équipés de climatiseur. Ce dernier peut jouer en faveur du temps de séchage de la peinture.

Choisir la technique de peinture adaptée

La technique d’application est aussi primordiale en peinture. Puisque pour chaque mur, la technique ne doit pas être la même pour plus d’optimisation. On distingue sept sortes de techniques :

  • Peindre au pinceau : c’est une technique qui convient aux finitions des angles et aux endroits difficiles d’accès de la surface de votre mur. Selon la taille du pinceau, vous aurez le pouvoir d’aller où le rouleau ne va pas ! 
  • Peindre au rouleau : pour la peinture à l’eau, un rouleau avec manchon à fibres synthétiques est le plus adapté. Cependant, un manchon à fibres naturelles ou mélangées vous garantit un résultat très satisfaisant si vous choisissez la peinture à l’huile. À noter, qu’un rouleau de qualité est synonyme de travail de qualité et d’économie de temps et d’argent !
  • Peindre au pistolet à peinture : Afin d’éviter les petites irrégularités sur votre mur, nous vous recommandons d’étendre la peinture en bandes verticales en commençant par le haut. Le choix de l’embout du pistolet électrique est primordial et change selon l’épaisseur de la peinture que vous avez sélectionnée. Un pistolet à gravité demande moins de coût et utilise peu de peinture à l’inverse d’un pistolet à succion qui exige beaucoup de matériel supplémentaire et un compresseur.
  • Peinture à effet : Ici vous pouvez choisir d’utiliser soit in rouleau, soit un pinceau épais de qualité particulière pour pouvoir apporter la teinte et le caractère que vous voulez donner à votre pièce. Que ce soit pour un effet naturel ou industriel, vous pouvez vous faire plaisir.
  • Peinture à la chaux intérieure : Cette peinture s’applique soit sur une strate fraiche (technique a fresco), soit sur un enduit sec (technique a secco). La gouache masque les petites fissures ou les irrégularités, et s’appose sans difficulté.
  • Peinture à glacis : C’est une peinture à faire soi-même ou que vous pouvez acheter ! Il faut diluer dans trois volume d’eau, la peinture acrylique. Ensuite, bien mélanger pour avoir un liquide homogène, qui est une technique de finition murale idéale !   
  • Peinture sur carrelage mural : Les peintures à base de résine n’ont pas besoin de sous-couche, mais d’une application en deux couches. À savoir que la peinture polyuréthane est réservée pour le carrelage de sol. 

Enfin, le changement que vous attendiez est là. Le relooking de votre cocon est terminée !